Amincir les murs de sa classe grâce à la réalité virtuelle

La réalité virtuelle permet d’entrer dans un monde artificiel créé numériquement. C’est à l’aide d’une visionneuse que nous accédons à un système d’affichage 3D. Donc, En quelques minutes, il est possible pour un élève de visiter un monument historique ou même de revivre une scène du passé à travers un casque de réalité virtuelle.

Grâce à Historica Canada, plusieurs élèves de la CSSMI ont accès à un casque de réalité virtuelle et peuvent donc expérimenter cette innovation technologique en classe. En collaboration avec le RÉCITUS, nous accompagnons des enseignants et élèves à vivre des expériences immersives et ainsi, bénéficier de la valeur ajoutée de la réalité virtuelle pour l’apprentissage. Le fait, d’immerger l’élève dans un lieu historique, un lieu culte ou un musée pour analyser, observer, confirmer des notions abordées en classe précédemment est un potentiel de cette technologie. L’élève peut ainsi ressentir, vivre des expériences impossibles dans le monde concret comme la mission Apollo 11, qu’on peut revivre grâce à cette technologie.

En plus de recréer divers environnements ainsi que des expériences que les élèves ne pourraient pas vivre autrement, cette innovation technologique permet aux élèves de devenir créateurs de contenu de réalité virtuelle. 

Dans cette capsule de type entrevue, Steve Quirion et Claudie Vanasse, Service national du RÉCIT, domaine de l’univers social, présentent la valeur ajoutée de la réalité virtuelle et proposent des exemples d’activités.

Réalité virtuelle: valeur ajoutée en univers social

Share
Tagués avec : , , ,
Publié dans Articles Mélissa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*